Mon CV en haut de la pile (première partie)

Le CV est l’outil indispensable de la recherche d’emploi. Il est le sésame incontournable pour l’obtention d’un entretien de recrutement et d’une embauche. En ce sens il doit être élaboré comme un support marketing. Or l’expérience montre que les CV envoyés ne sont pas toujours construits comme des outils efficaces pour atteindre leur cible, en l’occurrence les recruteurs. A cela s’ajoute le fait qu’on est rarement le meilleur vendeur de soi-même. Je vous propose donc de partager mon expérience de recruteur pour vous permettre d’améliorer votre propre marketing.

Un CV qui retient l’attention des recruteurs

La plupart des recruteurs travaillent sous la pression du temps. Par conséquent, attirer l’attention du recruteur est essentiel car la sélection est à la fois rapide et impitoyable. En moyenne un recruteur passe 15 secondes pour lire un CV en première lecture et décider s’il le garde ou pas. Il procède ensuite à un examen plus approfondi des CV qui ont passé l’étape du premier « écrémage ». Avec beaucoup de candidatures et peu de temps, la lecture du CV est mécanique. Le recruteur s’attend à trouver certaines informations à certains endroits : l’état civil et les coordonnées en haut à gauche, la photo en haut à droite, l’intitulé du poste recherché au centre en haut, l’expérience professionnelle et/ou les compétences au milieu puis la/les formations ou diplômes, un pavé divers en bas avec la mention des langues, des outils bureautiques et de toutes informations à porter à la connaissance du recruteur.

Faciliter la lecture des informations

Plus votre CV sera clair et facile à lire, plus vous aurez de chance de retenir l’attention du recruteur. Ne le troublez pas en adoptant une présentation originale. En matière de CV l’originalité n’est payante que pour les professions où la créativité est de mise.

Un CV agréable à lire, aéré, organisé (présentant des rubriques bien identifiées) démontre vos qualités d’organisation et de clarté de votre expression écrite. Soignez le fond et la forme : les fautes d’orthographe sont un motif pour écarter une candidature car de nos jours toutes les professions nécessitent de rédiger au moins des mails voire des rapports ou des comptes-rendus. Il n’est pas nécessaire comme j’ai pu l’entendre de limiter le CV à une page. Une présentation sur une page s’entend naturellement pour un jeune actif. En revanche, si vous êtes un professionnel expérimenté ou sénior, les recruteurs comprendront que 2 pages soient nécessaires, mais pas au-delà. Autre élément de forme pour faciliter la lecture, choisissez une taille de caractère suffisante.  Un corps de police trop petit est un vrai problème surtout pour les recruteurs séniors !

Photo ou pas ?

Une photo n’est pas indispensable mais un CV avec photo est plus agréable et vous rend plus humain, plus réel pour le recruteur. Oubliez les photos de vacances, ça ne fait pas sérieux. Un selfie est sans doute sympathique, mais risque également de vous desservir. Si vous optez pour la photo, alors faites-vous photographier par un professionnel. Présentez-vous dans la même tenue que celle que vous auriez adoptée pour vous rendre à un entretien de recrutement et souriez.

A suivre…