Prévention du chômage : et si on s’occupait de l’orientation des jeunes?

booste-ton-orientation-acerola-carriere

 

L’enjeu d’une orientation professionnelle réussie est d’éviter le chômage à nos millions de jeunes. Et pourtant, bon nombre choisissent encore une filière de formation sans argument consciencieusement réfléchi. Qui n’a jamais entendu dire autour de lui « J’avais de bonnes notes en maths », « Je détestais les langues », « Mon ami m’a dit que c’était bien », « Mon prof me voit bien dans cette filière » ou encore « Dans la famille, on fait tous du droit » ?

 

Le résultat ? Le pourcentage des jeunes qui pointent à Pôle emploi a atteint des sommets ces dernières années ! (23.7% des moins de 25 ans sont au chômage, source DARES 2è trimestre 2016)

Mais que traduisent ces chiffres ?

Derrière la réalité des statistiques se cache pour nos enfants un avenir fait de petits boulots, de désillusions professionnelles, car tous n’ont pas la chance de se découvrir une vocation et de s’y épanouir jusqu’à leur retraite. Dans la plupart des cas, cette situation de frustration et de mal-être au travail les conduits à une maladie professionnelle : le burn out.

 

Quelle est la solution ?

Elle réside tout simplement en une dizaine d’heures consacrées à chaque jeune pour qu’un projet professionnel à la fois épanouissant et réaliste puisse voir le jour.

 

Apprendre à mieux se connaître

 

Les adolescents sont des adultes en devenir et cet âge de bouleversements les met dans une grande instabilité. Leur perception du monde change, la manière dont leur entourage les voit également. Alors comment choisir son avenir professionnel quand on ne sait pas qui l’on est et qui l’on va devenir ? Chez Acérola Carrière, au travers d’un stage d’orientation ou d’un coaching personnalisé, nous aidons les jeunes à découvrir leur personnalité, leurs compétences, leurs besoins, les environnements qui leur seront les plus appropriés et les activités dans lesquelles ils pourront s’épanouir. Ce qui est important pour nous, c’est que chaque lycéen ou étudiant prenne conscience de ce qui fait sa force et qu’il ait toujours en tête que les atouts qui lui sont propres lui permettront de réussir.

 

Découvrir le monde du travail

 

S’orienter, c’est aussi bien connaître ses goûts. Mais comment un jeune peut-il savoir s’il préférera être comptable ou juriste, commercial ou manager, alors qu’il ne connait pas ces métiers, qu’il en a une vision au mieux approximative, voire erronée. Lors de notre stage dédié, nous faisons découvrir aux jeunes les métiers et les secteurs d’activité de manière imagée. Nous les entrainons également à se montrer curieux, à interroger leur entourage sur le monde professionnel, à se documenter, à visionner des reportages, à se poser des questions sur la vie qu’ils aimeraient vivre à l’âge adulte. Ceci passe par la construction d’une image : moi quand je travaillerai, voici à qui j’aimerai ressembler.

 

Un métier intéressant et porteur

 

Le contexte actuel laisse penser qu’il n’y a pas de place pour les rêves et que les plus beaux projets confrontés à la réalité du marché de l’emploi n’ont pas grande chance de se réaliser. Quel dommage ! en accompagnant des jeunes et des adultes, nous avons pu constater qu’il était possible de concilier métier intéressant et porteur. Et oui, le marché du travail n’est pas seulement ce qu’en disent les médias ! En effet bon nombre d’entreprises peinent à trouver des candidat(e)s pour certains postes et nous confient leurs recrutements. Il est certain qu’un adolescent ne pensera pas spontanément à devenir chaudronnier, par exemple. Et si ses professeurs l’orientent vers ce métier, ce ne sera pas par choix mais parce qu’il est en échec. Pourtant ce métier porteur correspond peut-être tout à fait à ses goûts et ses compétences. Il faut simplement qu’il apprenne à se connaître et à connaître cette profession.

 

Aider les parents, c’est aussi aider les enfants

 

Il n’y a pas que les enfants qui sont en difficulté face à l’obligation d’orientation qu’ils doivent amorcer dès la fin de troisième. Il y a aussi les parents, qui comme l’une de nos clientes, évoquent « la brume pré et post-bac » et « l’enfer APB ». Comment aider son enfant à choisir son futur métier et une filière de formation quand on est face à un casse-tête chinois ? Un nombre incalculable d’écoles et de diplômes proposés par les multiples universités viennent s’ajouter à la difficulté de choisir une future profession. Chez Acérola Carrière, nous aidons aussi les parents au travers d’ateliers (3 ateliers de 2 heures). Il s’agit de leur permettre de déceler les intérêts et les compétences de leur enfant, de lui donner les informations et ressources utiles pour une connaissance fiable du marché de l’emploi et des métiers mais encore qu’ils puissent aider leur progéniture à faire un choix éclairé parmi les multiples formations proposées.

 

Réduire le chômage et prévenir le mal-être au travail est possible, et cela commence par nos enfants. En s’appliquant à les accompagner vers une orientation professionnelle réaliste, les adultes de demain saisiront une chance que n’ont pas eue ceux d’aujourd’hui.

 

Sandrine Beaulieu

Acérola Carrière